Les enseignements après deux Open de France

Frantz Vasseur a pris la deuxième sur 1000 m et s’affiche comme un prétendant à la sélection nationale. © Votre Info pour ASL

Ce début de saison 2021 si particulier va trouver un premier épilogue avec la Finale de l’Open de France à Vaires-sur-Marne, les 1er et 2 mai prochains.

Après les Open d’hiver (début mars) et de printemps (ces 10 et 11 avril), des enseignements sont à tirer en vue de la préparation pour cette finale du mois de mai qui permettra de sélectionner les collectifs France pour les échéances de l’année 2021 et notamment les repêchages pour les sélections olympiques (11 et 12 mai) et les épreuves de Coupe du monde.
Reste que ce premier bilan est partiel car il vaut pour les seniors et une partie seulement des juniors. Pour les équipes de France U23, U18 ou U16, la FFCK et les clubs attendent la validation du ministère pour pouvoir organiser des tests de sélection. En attendant, les jeunes cadets et juniors de l’ASL Grand Arras multiplient les cycles d’entrainement et les chronos sur la Scarpe !

Adrien Bart, quatre courses et quatre victoires
Adrien Bart domine indiscutablement la catégorie. Il a remporté tous les courses auxquelles il a participé sur le 400 m et le 1000 m. Adrien continue de progresser et monte en puissance en vue de la finale de l’Open de France et des épreuves de Coupe du monde en mai prochain où l’enjeu sera de conforter sa sélection olympique pour les J.O. de Tokyo.
Avec lui le duo de l’ASL Grand Arras composé de Loic Léonard (vainqueur du 200 m)  et Frantz Vasseur (remarquable 2e sur le 400 m et le 1000 m derrière Adrien) tentera les 1er et 2 mai de se sélectionner pour les repêchages olympiques. Blessé (petite déchirure au niveau de l’omoplate après sa victoire sur le 200 m samedi, Loic a préféré jouer la prudence et ne pas courir le reste du programme du week-end. La Finale sera pour Loïc Léonard et Frantz Vasseur, l’occasion de confirmer leur bon début de saison. Ils partent 15 jours avec Adrien Bart en stage aux Rousses pour peaufiner leur préparation.
Quant à Lucas Laroche (dans le top 6 sur le 400 m comme sur le 200 m) et Tom Hecq (finaliste sur le 200 m), ils restent en lice pour une sélection en U23. À suivre début mai.
Chez les juniors et cadets, l’Open de mars auxquels ils ont participé, a permis de montrer que les Immercuriens ont du potentiel. Les Roman Meunier, Victor Flament en juniors, Tom Derrey, Willy Wloody ou Adrien Véry en cadets progressent très fort. Ils sont dans l’attente d’être officiellement en course pour concrétiser leurs ambitions sachant que deux à trois d’entre eux peuvent ambitionner une sélection.

Anaïs Cattelet, une victoire à confirmer
Trois filles de l’ASL étaient autorisées à courir à Vaires-sur-Marne. Anaïs Cattelet, de retour d’un stage intensif à Temple-sur-Lot, a tiré son épingle du jeu. 3e sur les 200 m et 400 m dans des conditions de vent difficiles pour les céïstes, Anaïs a remporté le C2 500 m associée à l’Auxerroise Eugénie Dorange. Beau résultat qu’il faudra confirmer lors de la finale pour obtenir le billet pour les épreuves internationales et notamment le repêchage olympique. Comme le groupe kayak, elle va poursuivre sa préparation à Vaires-sur-Marne avec un dernier stage.
De son côté, Ombeline Dhé a montré qu’elle est en progrès. 4e sur 400 m et 6e sur 200 m (classements scratch), elle peut ambitionner une sélection en équipe de France junior en 2021. Enfin Anna Ficheux (10e sur 400 m scratch et 4e junior), se positionne pour la suite de la saison.
À noter dans tous ces résultats, l’absence de Julie Cailleretz qui fait le choix d’une saison blanche.

Kayak : compteurs remis à zéro
Les deux Open de début de saison ont vu les Immercuriens entrer dans les finales: sur 200 m pour Maxime Le Bon (9e), sur 400 m pour Pierrick Bayle (7e lors du 1er Open), sur 400 et 1000 m pour Romain Alavoine (9e place). Pour tous les trois les compteurs sont remis à zéro avant la finale où il faudra “tout envoyer” les 1er et 2 mai, pour décrocher l’une ou l’autre des sélections.
Chose importante dont il faut tenir compte, c’est que les états de forme sont divers au retour des stages. Tous doivent maintenant gérer les périodes de régénération et d’affutage pour aborder au mieux l’objectif de début mai.
À noter enfin qu’en kayak homme paracanoe, le jeune Gabin Keirel (cadet 1re année) monte en gamme… Deux fois troisième lors des courses précédentes, il s’est classé 2e de la dernière finale de ce week-end. Repéré par la fédération, il fera sa prochaine rentrée scolaire, en septembre prochain, à la section sportive canoë-kayak du lycée Gambetta à Arras. Cela va lui permettre de progresser encore ces trois prochaines années et de s’inscrire dans la dynamique paralympique de Paris 2024.
Un plan à trois ans est d’ailleurs retenu pour l’ensemble des cadets par le staf de l’ASL composé de Nicolas Le Bot, Virginie Bayle, Grégory Demory, Tony Lalet, François Maucourannt, Razvan Oltean et Frantz Vasseur. Les féminines, elles, ne sont pas loin. En canoë commeen kayak, elles pointent le “bout du nez” et espèrent que la saison nationale reprendra en juin ou juillet prochain ?

Huit à dix jeunes attendus en équipe de France
Potentiellement 8 à 10 membres de l’ASL pourraient rejoindre les équipes de France cet été malgré l’environnement restreint des sélections nationales. Il reste à “transformer ” les essais !
Côté minimes-espoirs les différents tests internes de ces derniers mois (en bateau et en PPG) ont fait émerger 20 sportives ou sportifs (12 garçons et 8 filles) pour qui la préparation va s’ étoffer ces prochaines semaines.
Dans cette période, tout l’encadrement de l’ASL, et tous les athlètes, des plus jeunes aux internationaux, restent très mobilisés pour poursuivre, dans le cadre des règles sanitaires, les préparations sportives en innovant sur des séances, en partageant des objectifs, en restant dans la démarche de préparation. Les beaux jours reviendront.

 

Le programme pour rappel

1er et 2 mai :Finale de l’Open de France à Vaires-sur-Marne, support de sélection pour les équipes de France senior, olympique, cadet, junior et U23 (si autorisation ministérielle).
11 et 12 mai: Repêchage continental olympique à Szeged (Hongrie). Pour la France cela concerne les C1 dame 200 m, C2 dame 500 m, K1 homme 1000 m et C2 homme 1000 m (quotas non obtenus en 2019)
13 au 16 mai: Coupe du monde senior à Szeged (Hongrie). Adrien BART sélectionné en C1 1000 m doit confirmer un niveau de performance pour être officiellement qualifié aux J.O. de Tokyo.
10 au 23 mai: Repêchage mondial olympique et Coupe du monde à Barnaul (Russie).
30 mai (si possible): Régate jeune de Saint-Laurent-Blangy
Fin mai: Annonce des sélections aux Jeux Olympiques de Tokyo et aux Championnats d’Europe senior à Duisbourg (Allemagne) du 2 au 6 juin 2021. Si les sélections pour les cadets, juniors et U23 ont pu avoir lieu d’ici là annonce aussi des sélections pour les échéances internationales.
Juin et été 2021: suite de la saison nationale et internationale.