Actualités

Adrien Bart et Loïc Léonard doivent se contenter de la finale B mais Thomas Simart et Pierrick Bayle sont en finale A

Adrien Bart et Loïc Léonard doivent se contenter de la finale B mais Thomas Simart et Pierrick Bayle sont en finale A

Le chaud et le froid aujourd’hui à Szeged. Thomas Simart et Pierrick Bayle sont en finale A mais Adrien Bart et Loïc Léonard doivent se contenter de la finale B. Aux championnats du monde de canoë-kayak à Szeged, Adrien Bart a ouvert de belle façon la journée des Immercuriens avec une série du C1 1000En savoir plus surAdrien Bart et Loïc Léonard doivent se contenter de la finale B mais Thomas Simart et Pierrick Bayle sont en finale A[…]

Championnats du monde : veillée d’armes pour les six Immercuriens

Championnats du monde : veillée d’armes pour les six Immercuriens

Les championnats du monde de canoë-kayak en ligne débutent aujourd’hui mercredi 21 août, à Szeged en Hongrie… Six Immercuriennes et Immercuriens sont de la partie. Les uns chercheront à monter sur le podium et espèrent décrocher un quota olympique pour le Jeux de Tokyo. Les autres, engagés sur le 500 m, distance non olympique, voudrontEn savoir plus surChampionnats du monde : veillée d’armes pour les six Immercuriens[…]

Pierrick Bayle : 500 m pour entretenir l’espoir des Jeux olympiques

Pierrick Bayle : 500 m pour entretenir l’espoir des Jeux olympiques

Après un printemps compliqué, Pierrick Bayle, de Saint-Laurent-Blangy, a connu une période plus faste avec les épreuves de coupe du monde auxquelles il a pris part avec le 2e bateau français entré en finale. Des résultats qui lui valent d’être de la fête à Szeged… Très content d’être là. A Duisbourg, en Coupe du monde,En savoir plus surPierrick Bayle : 500 m pour entretenir l’espoir des Jeux olympiques[…]

Flore Caupain : faire des courses pleines et entrer en finale

Flore Caupain : faire des courses pleines et entrer en finale

À quelques heures des championnats du monde, Flore Caupain affiche une belle sérénité. Encore junior, elle n’a rien à perdre et n’affiche pas de pression particulière. Au début du mois, Flore était à Pitesti où elle disputait les championnats du monde juniors avec Laura Ruiz, et U23 avec Eugénie Dorange qui est également sa partenaireEn savoir plus surFlore Caupain : faire des courses pleines et entrer en finale[…]

Thomas Simart : le 500 m pour rester dans la logique

Thomas Simart : le 500 m pour rester dans la logique

Pour Thomas Simart, ces championnats du monde ont une saveur particulière… Du moins différente de celle de ses petits camarades du canoë, en ce sens qu’il n’a pas à penser aux quotas, le C1 500 m, distance sur laquelle il est aligné, n’étant  pas olympique. Il goûte néanmoins à son plaisir, rentré du stage terminal àEn savoir plus surThomas Simart : le 500 m pour rester dans la logique[…]

Pour Michel Létienne, l’on y verra plus clair après les séries

Pour Michel Létienne, l’on y verra plus clair après les séries

Michel Létienne sera à Szeged mardi. Le temps de récupérer l’accréditation, de prendre possession de la chambre d’hôtel, il sera très vite été dans le bain des championnats du monde puisqu’il officiera dès mercredi matin pour les compétitions de paracanoë. Juge de parcours, sa mission est de s’assurer que la règle du milieu de couloirEn savoir plus surPour Michel Létienne, l’on y verra plus clair après les séries[…]

Anthony Soyez : à chacun de rester centré sur soi

Anthony Soyez : à chacun de rester centré sur soi

Anthony Soyez est l’un des quatre entraîneurs de l’équipe de France (trois plus un head coach). Il a en charge le groupe canoë, garçons et filles, soit six athlètes  pour cinq bateaux, qu’il connait très bien… Le groupe est à 80% immercurien puisque seule Eugénie Dorange (Auxerre) qui courra le C2 500 m avec Flore Caupain,En savoir plus surAnthony Soyez : à chacun de rester centré sur soi[…]

Quota olympique et statut élite : tout l’intérêt d’être dans les huit premiers

Quota olympique et statut élite : tout l’intérêt d’être dans les huit premiers

Grégory Demory, vice-président de l’ASL Saint-Laurent-Blangy, chargé du haut niveau, est on ne peut plus clair : « les athlètes sont en marche pour Tokyo ». Une première étape où il s’agit d’aller chercher des quotas que la France redistribuera l’an prochain à ses athlètes. En sachant que celles et ceux qui auront su obtenir un quota àEn savoir plus surQuota olympique et statut élite : tout l’intérêt d’être dans les huit premiers[…]