Thomas Simart et Adrien Bart, 6e en finale du C2 1000 m

Photo © VB / ASL

Seul concurrent à s’aligner sur le C2 1000 m et le C1 500 m, Thomas Simart s’était lancé un beau challenge. Et clairement l’objectif qui était surtout celui du biplace avec Adrien Bart est atteint.

Ce matin, Thomas Simart et Adrien Bart couraient donc en demi-finale du C2 1000 m avec l’intention de bousculer les choses. Vainqueur de leur course, les deux Immercuriens obtenaient logiquement leur ticket pour la finale A et héritaient du couloir n°7. Au moment du départ, ils ont dû s’adapter à un vent capricieux qui soufflait par petites rafales. Pas si évident quand les deux partenaires pagaient du même côté. Ils s’en sont bien sortis puisqu’ils terminent 6e. Pour un équipage expérimental, c’est plutôt encourageant… sachant qu’un tel résultat, l’an prochain à Szeged, permettrait à la France de décrocher un quota olympique pour Tokyo.
Reste qu’après cette course, Thomas Simart avait réellement 30 min pour récupérer et se présenter au départ de la finale du 500 m. Malgré toute l’énergie du monde, cela s’avérait difficile de performer devant se contenter de la 9e place après « avoir joué » avec les autres pendant 200 m. Pour Thomas, il s’agit maintenant de se reposer et d’encourager les autres membres de l’équipe de France en attendant de se remettre à l’eau dimanche, en clôture de ces championnats du monde, pour disputer le C1 5000 m.
En cette fin d’après-midi Flore Caupain entrait en compétition sur le C2 500 m, avec Eugénie Dorange. Parties prudemment, elles occupaient la 4e place à mi-course pour finalement terminer 2e de leur série. Elles disputeront les demi-finales.