Michel Létienne pense aussi à Tokyo

Photo © DR / ASL

Michel Létienne est lui aussi arrivé à Montemor pour participer aux championnats du monde, en tant que juge-arbitre.  Échéance qu’il aborde sans pression.

Il est vrai que notre Immercurien a une belle expérience puisque son premier rendez-vous dans le genre, remonte à 1997 lors d’un championnat du monde juniors auquel participaient Matthieu Goubel et Marie Delattre. Depuis lors, il enchaîne tous les ans les compétitions internationales : championnats d’Europe où il a été délégué technique et responsable des officiels, championnats du monde et Jeux olympiques auxquels il a déjà participé à deux reprises (Londres et Rio) en espérant encore être de la fête à ceux de Tokyo. “Ce n’est pas si loin”, dit-il, sachant que la compétition entre les officiels est réelle. « Il faut être bon en technique et dans la relation avec les autres, sachant qu’il faut aussi compter avec les considérations géopolitiques”. Pour lui pas de préparation mentale : « je suis rôdé, le plus dur pour moi étant de revenir rapidement dans l’expression anglaise ». Et il va devoir si mettre rapidement car, arrivé hier soir au Portugal, il a déjà une réunion technique aujourd’hui et suivra demain mercredi les courses du paracanoë avant celles des valides qui débuteront jeudi.
Sur l’eau Michel Létienne conservera évidemment un œil particulier sur les trois Immercuriens engagés, notamment la jeune Flore (Caupain) qui va vivre là ses premiers championnats du monde seniors. Ce ne sera pas facile mais on la sait « généreuse dans l’effort ».