Montemor pour aller au bout des surprises

Flore Caupain, Adrien Bart et Thomas Simart.- Photo © DR / ASL

Flore Caupain, Thomas Simart et Adrien Bart… Il y a donc finalement trois athlètes immercuriens aux championnats du monde seniors de course en ligne organisés du 23 au 26 août à Montemor, ville situé à 80 km au sud de Porto.

L’échéance arrive au terme d’une saison où la FFCK a multiplié les essais. Côté fédération et côté club, il faudra ensuite en tirer les enseignements et mettre en place les stratégies pour 2019, année où seront distribués les premiers quotas pour les Jeux olympiques de Tokyo. Reste que la sélection pour ces championnats du monde peut paraître surprenante, surtout en canoë. Et cela mérite quelques explications.

QUATRE CÉISTES RETENUS APRÈS LES CHAMPIONNATS ÉLITES
Après la préparation hivernale, les France élites à Vaires-sur-Marne marquaient le début des choses sérieuses pour des Immercuriens ambitieux et en concurrence, surtout en canoë, avec Adrien Bart (vainqueur du 1000 m), Thomas Simart (vainqueur du 500 m), Romain Beugnet (3e du 500 et du 1000 m) et Loïc Léonard (vainqueur du 200 m). Tous étaient alors retenus en équipe de France pour disputer les deux manches de coupe du monde et les championnats d’Europe. Trois échéances au cours desquelles, les entraîneurs ont effectué des essais.

DEUX FINALISTES EN COUPE DU MONDE
En coupe du monde à Szeged (Hongrie) au mois de mai, Adrien Bart et Thomas Simart, respectivement 7e et 8e, marquaient leur territoire sur le 1000 m. Les entraîneurs positionnaient alors Adrien sur le C1 et Thomas, médaillé de bronze aussi sur le 500 m, sur le C2. Thomas étant droitier, il fallait (normalement) lui attribuer un coéquipier gaucher que sont Loïc Léonard et Romain Beugnet. Coéquipier qui devait être désigné après la seconde manche de coupe du monde à Duisbourg (Allemagne) et les championnats d’Europe à Belgrade (Hongrie), compétitions au cours desquelles le C2 s’est respectivement classé 7e avec Loïc et 14e avec Romain. Il revenait alors à Jean-Pascal Crochet, le head-coach de l’équipe de France, de faire ses choix… et contre toute attente (alors que Romain était contraint de renoncer sur blessure) de proposer d’associer les deux meilleurs du moment, Adrien et Thomas, les deux droitiers, pour former le C2. Pari risqué et contre nature même si cela se fait chez les féminines, avec par exemple Julie Cailleretz et Eugénie Dorange, 5e des mondiaux en 2027. Tous deux ont donc accepté de relever le défi. “C’est l’année ou jamais, disent-ils, car en 2019 l’objectif sera les quotas en C1 et C2 et le temps ne sera pas aux essais”.

DROITE-DROITE POUR ESSAYER
À Montemor, les deux Olympiques de Rio, vont donc se retrouver sur le C2 1000 m, en plus deux courses qu’ils feront en mono (1000 m pour Adrien et 500 pour Thomas). Et cela promet d’être chaud avec d’une part un programme “resserré”, les courses de C1 étant très proches des courses de C2. L’on peut d’ailleurs s’attendre à des surprises sur le bassin portugais qui accueille régulièrement des épreuves internationales et donc bien connu des athlètes qui s’attendent aussi à devoir gérer la chaleur et le vent toujours fort l’après-midi.
Rappelons que pour compléter leur programme, Adrien sera encore aligné sur le C1 200 m et Thomas sur le C1 5000 m qui clôturera les compétitions. Certes ce ne sont pas ou plus des distances olympiques mais « une course est une course et cela reste source de progrès ».

SURPRISES AUSSI CHEZ LES FILLES
Si la sélection du canoë masculin a réservé quelques surprises chez les hommes, c’est un peu la même chose chez les dames où les résultats internationaux enregistrés durant la saison ont changé la donne. Deuxième lors des France élite, sur 500 m et sur 200 m, Anaïs Cattelet avait très logiquement été retenue pour la première partie de la saison internationale. Son association avec Eugénie Dorange (Auxerre) pour le C2 500 m avait donné satisfaction en coupe du monde à Duisbourg avec une 9e place en finale A à laquelle elles avaient accédé sans passer par les demi-finales. En revanche, les championnats d’Europe avaient laissé un goût d’inachevé (12e) et les sélectionneurs ont décidé de ne pas retenir l’Immercurienne pour les championnats du monde tout en l’invitant à participer aux stages de l’équipe de France de juillet et août, pour déjà préparer la saison prochaine. Eugénie Dorange qui l’an dernier pagayé avec Julie Cailleretz, blessée cette année, se trouvait donc privée de partenaire… Jusqu’à ce que Flore Caupain et Laura Ruiz (Decize) ne décrochent le titre mondial sur 500 m chez les juniors, après avoir été sacrées championnes d’Europe sur 200 m quelques semaines plus tôt. Invitées à rejoindre le collectif senior pour faire le déplacement au Portugal, les voilà lancées dans le grand bain, Flore disputant le 200 m avec Laura Ruiz et le 500 m avec Eugénie Dorange. À titre d’expérience bien sûr, la démarche n’étant toutefois pas sans intérêt car à 17 ans, il y a beaucoup à apprendre. Elle en est consciente et le staff du club veillera à ce qu’il en soit ainsi.

VIVRE LE MOMENT PRÉSENT ET REMETTRE LE TRAVAIL SUR LE MÉTIER
Reste maintenant aux trois Immercuriens retenus de vivre au mieux cette échéance, d’y obtenir les meilleurs résultats possibles sachant qu’ils ne sont en rien déterminants. Tous les compteurs seront remis à zéro la saison prochaine. Toutes celles et tous ceux qui ne sont pas de l’aventure cette année, conservent toutes leurs chances pour l’an prochain : les Anaïs Cattelet, Julie Cailleretz, Loic Léonard et Romain  Beugnet en canoë mais aussi Pierrick Bayle, Jean Sikora et Romain Alavoine, en kayak, qui prépareront dès septembre la saison 2019 avec la ferme intention de bousculer les élus de cette année. Il va y avoir du sport.

LE PROGRAMME DES IMMERCURIENS
Voici les jours et horaires des courses pouvant intéresser les Immercuriens
Jeudi 24 août
Séries C2 1000 m à 10h09 à 10h30 (Bart/Simart) 
Séries C1 500 m à 11h51 à 12h09 (Simart)
Séries C1 1000 m à 15h35 à 16h03 (Bart)

Vendredi 25 août
Demi-finales C2 1000 m à 10h03 et 10h17 (Bart/simart)
Demi-finales C1 500 m à 11h39 et 11h51 (Simart)
Finale B C2 1000 m à 14h40 (Bart/Simart)
Finale A C2 1000 m à 15h34 (Bart/Simart)
Finale A C1 500 m à 16h31 (Simart)
Séries C2 500 m à 18h18 et 18h30 (Caupain/Dorange)

Samedi 26 août

Demi-finales C1 1000 m à 10h06 à 10h27 (Bart)
Finale B C1 1000 m à 11h53 (Bart)
Finale A C1 1000 m à 12h11 (Bart)
Séries C2 200 m à 16h15 et 16h20 (Caupain/Ruiz)
Demi-finales C2 500 m à 18h et 18h06 (Caupain/Dorange)
Séries C1 200 m à 15h30 et 15h45 (Bart)

Dimanche 27 août
Demi-finales C1 200 m à 9 h50 à 10h (Bart)
Demi-finales C2 200 m à 10h05 (Caupain/Ruiz)
Finale A C2 200 m à 12h04 (Caupain/Ruiz)
Finale B C1 200 m à 11h35 (Bart)
Finale A C1 200 m à 12h31 (Bart)
Finale A C2 500 m à 13h (Caupain/Dorange)
Finale B C2 500 m à 13h54 (Caupain/Dorange)
Finale C1 5000 m à 15h40 (Simart)