Dix jeunes du club retenus pour la Régate nationale de l’espoir

Le moment du départ, ce samedi matin.- Photo © PVC / Votre Info

Il y a celles et ceux qui arrivent très tôt, celles et ceux qui sont juste à l’heure. Il y a celles et ceux que les parents ont simplement déposés ; celles et ceux qui sont accompagnés… jusqu’au départ du bus. « Cela ne sert à rien d’attendre maman, juste à nous regarder »… Il y a les décontractés, les stressés, les introvertis et les exubérants… L’un, l’une, n’est pas l’autre. À chacun son vécu, son éducation, son entourage mais au final, ils et elles sont bel et bien tous ensemble, en route pour Poses, près de Rouen.

Ce matin en effet, la base était le point de départ pour dix jeunes du club, 3 garçons, 7 filles ; 3 céistes, 7 kayakistes, retenus pour faire partie de l’équipe de la Ligue des Hauts-de-France. Forte de 27 athlètes issus de tous les clubs de la région, la sélection participera le week-end prochain à la Régate nationale de l’espoir organisée en même temps que les championnats de France vitesse des clubs.
Axel, Victor, Joann, Anna, Solène, Marie, Linda, Flore, Lucile et Léna ont été retenus sur la base des résultats obtenus lors de la Régate de l’espoir organisée à Saint-Laurent et lors d’une régate de qualification à Boulogne-sur-Mer. Premier rendez-vous national dans leur jeune carrière, la Régate nationale de l’espoir permet d’acquérir une expérience qui sera très utile pour la suite. C’est un moment important qui se prépare, d’où leur départ ce matin pour quelques jours de stage à Poses même, où ils vont notamment pouvoir régler les équipages. Encadrés par Frantz Vasseur et Faustine Debarges, ces jeunes athlètes vont aussi apprendre à vivre en groupe, vont cultiver l’esprit d’équipe… Ce qui sera d’ailleurs facilité par le mode hébergement : le camping.
Pour les parents aussi c’est un moment important puisqu’ils doivent lâcher leurs enfants… ce qu’ils avaient d’ailleurs déjà dû faire pour un stage précédent. Psychologiquement, tout le monde a donc été préparé. Ne reste plus qu’à performer, à mettre en application tout ce qui a été appris durant la saison, au contact de Frantz Vasseur et Faustine Debarges, donc ; de Damien Sikora et Hugo Potez qui s’impliquent aussi auprès des jeunes ; des entraîneurs salariés du club et des membres du groupe élite qui leur donnent régulièrement quelques conseils. Avec ses individualités qui courront en mono et ses équipages, l’ASL espère bien contribuer à atteindre l’objectif de la ligue : monter sur le podium. L’an dernier, elle s’était classée 5e.