Sept “paracanoës” en stage avant de participer à la régate

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a trois ans, jour pour jour, sur le coup de 10h, Eddie Podevin faisait une terrible chute de moto sur le sable de Loon-Plage. Ce matin, sur le coup de 10h, il était sur les berges de la Scarpe prêt à monter dans un bateau, à l’occasion d’un stage interrégional de paracanoë, organisé par la FFCK.

Amputé de la jambe gauche, ce pilote de haut niveau qui a représenté la France aux championnats du monde, a découvert le canoë-kayak à l’occasion de sa rééducation. De la pratique utile et indispensable au moral, il est passé aujourd’hui à autre chose et s’inscrit dans une recherche de performance…
Avec lui qui vient de Charleville-Mézières, 3 autres garçons et 3 filles, d’Orléans, Laval, Lille, Lyon, et Saint-Laurent-Blangy avec Guillaume Delachambre… tous accueillis par le DTN Jean-Christophe Gonneaud pour qui l’objectif est de donner la possibilité à chacun de se retrouver et de s’améliorer. « Tous sont bien intégrés dans leur club respectif, dit-il, et c’est une bonne chose, mais ils ont aussi besoin de se retrouver entre eux pour travailler des points plus spécifiques ».
Ce matin, tous ont passé un peu de temps à préparer les bateaux, avec ici et là un peu de bricolage, avant de se mettre sur la Scarpe où ils ont pu croiser quelques-uns des athlètes, français, biélorusses, canadiens, australiens, tunisiens qui participeront samedi à la Régate internationale du Pas-de-Calais. Un événement auquel ces paracanoës sont associés puisque eux aussi sont au programme… L’occasion de faire un chrono même si on est encore loin des échéances internationales « À Saint-Laurent-Blangy comme au Grau-du-Roi, début octobre, poursuit le DTN, il s’agit de s’entrainer, de se stimuler, les uns les autres, sans tenir compte des handicaps, sans être en concurrence ou en compétition ». Pour les guider, ils peuvent compter sur la présence de Mathieu Goubel, le conseiller technique régional et Éric Le Leuch, head coach, qui vont s’attacher à donner à tous « beaucoup d’informations techniques à travailler pendant la saison hivernale ».
À noter également la présence de deux cadres techniques Désiré Dauchez (de Vidourles Sport Nature) et Pierre Cerbelle (de Charleville-Mézières) dont la mission est d’écrire un module expérimental de formation, destiné aux futurs entraîneurs fédéraux de paracanoë.