Adrien Bart, Loïc Léonard et Frantz Vasseur reviennent sur leur saison internationale

Actuellement en stage, les jeunes du club étaient absents de la réception mais ils ont vibré et l’ont fait savoir par un message vidéo. © Votre Info pour ASL

Les trois sociétaires de l’ASL Canoë Kayak Grand Arras qui ont participé aux championnats européens sont rentrés. Hier, mardi soir (23 août), ils étaient accueillis par les membres du club qui tenaient à les fêter même s’il n’y a pas la médaille que tout le monde espérait. À commencer par les athlètes eux-mêmes.

Adrien Bart et Loïc Léonard qui étaient déjà présents à Halifax pour les championnats du monde, rejoints par Frantz Vasseur, pour les championnats d’Europe à Munich, sont revenus sur l’ensemble de leur saison internationale qui a été riche. Les motifs de satisfaction sont nombreux.

Le C2 en progrès constants
Le C2 500 m composé d’Adrien et Loïc est en progrès constants. Les deux garçons qui travaillent sous la houlette d’Anthony Soyez, autre membre du club qui fait partie du staff technique de l’équipe de France, ont constaté que chaque détail corrigé fait une grosse différence. Le C2 progresse a chaque sortie et pour Adrien Bart : « ça sent bon pour l’année prochaine ». Sur le plan personnel, le chef de file du canoë français s’est montré un peu moins enthousiaste. Un peu en deçà de ses possibilités lors des manches de coupe du monde au printemps, il a trouvé ce qui n’allait pas et a su revenir à son meilleur niveau au moment des championnats du monde. Il pense y avoir réalisé une course exceptionnelle avec, à l’arrivée, une 4e place qui le prive de la médaille mais dont il s’est satisfait. Le problème est qu’aux championnats d’Europe, il n’a pas réussi à faire la même chose : un départ moyen, un retard qu’il a fallu combler et une 5e place finale, « un peu loin des trois premiers ». Voilà qui est sans doute un peu frustrant pour lui sachant quand même « qu’on est au très niveau ». Ce qu’il faut toujours avoir à l’esprit.
Loïc Léonard qui se sent bien dans un groupe où « on est tous d’ici », se montre optimiste. Seulement concerné par le C2, il dit se sentir de mieux en mieux sur la distance du 500 m : « on se rapproche de la médaille ». Et personne n’en doute.

Frantz Vasseur satisfait
Le 500 m est aussi la distance sur laquelle Frantz Vasseur était aligné aux championnats d’Europe. Pour lui, c’était une première participation à un grand championnat qu’il a plutôt bien négociée puisqu’il s’est hissé en finale A où il a terminé 8e. Après une série où il était un peu crispé, il a tout donné sur la demi-finale : « je n’aurais pas pu donner un coup de pagaie supplémentaire ». Dernier qualifié, il a de nouveau tout donné en finale et réussi à gagner une place. Pour une première à ce niveau : c’est une réussite.
Frantz Vasseur, comme Adrien Bart et Loïc Léonard, a fait vibrer ses supporters et la grande famille de l’ASL dont les valeurs collent bien « à ce que nous voulons faire » souligne Frédéric Leturque, président de la communauté urbaine. Pour Nicolas Desfachelles, la politique sportive de l’ASL est conforme à la feuille de route de la communauté urbaine : formation des jeunes, haut niveau, sport adapté. Autant de choses qu’elle pourra continuer à cultiver dans le nouveau club actuellement en construction dans le cadre de la valorisation du Val de Scarpe. À 702 jours des Jeux olympiques, tout le monde a maintenant envie d’y être.- P.-A. / Votre Info pour ASL

Représentants de la Région, du Département, de la Communauté urbaine et de la Ville étaient là pour féliciter les athlètes qui leur ont remis une affiche dédicacée des championnats européens. © Votre Info pour ASL