L’Ouzbékistan aimerait préparer les Jeux de Paris dans l’Arrageois


En 2012, pour les Jeux olympiques de Londres, le conseil départemental de l’époque avait fait du Pas-de-Calais, une base de préparation pour les délégations étrangères. Parmi celles qui avaient profité de l’opportunité, il y avait celle de la Fédération ousbèke de canoë-kayak qui était venue se préparer à Saint-Laurent-Blangy. Les responsables du club immercurien avaient même accompagné leurs hôtes jusqu’aux portes du village olympique. Une attention qui n’était pas passée inaperçue et dont les responsables ouzbèkes se souviennent bien. Au point qu’ils souhaitent aujourd’hui renouveler le partenariat de l’époque.
Présente à Arras dans le cadre de la Régate internationale du Pas-de-Calais – Trophée Hauts-de-France organisée le week-end dernier (13-14 novembre), Tatiana Mamatkulova, secrétaire générale de la fédération ouzbèke et 1re vice-présidente de la confédération asiatique a clairement sollicité le club et le territoire dans ce sens. Une sollicitation que les responsables institutionnels (Département et Communauté urbaine notamment) ont bien noté à l’occasion d’un temps d’échanges qui s’est déroulé sur le car-podium, dimanche après-midi.
Sachant pouvoir compter sur de nouveaux locaux dont la construction débutera début janvier, l’ASL est évidemment très intéressée mais comme le dit son président Olivier Bayle, elle n’est pas seule à pouvoir décider.
Selon Tatiana Mamatkulova, l’équipe ouzbèke pourrait venir dans l’Arrageois à chaque fois qu’elle est en Europe pour participer à des compétitions internationales, entre les manches de Coupe du monde par exemple et, bien sûr, elle y effectuerait son stage terminal avant de gagner le village olympique. On parle d’une bonne vingtaine de personnes sachant que la demande vaut aussi pour d’autres disciplines : la boxe, le judo, l’haltérophilie. Cela vaut vraiment la peine d’être réfléchi si on veut vraiment faire du Pas-de-Calais et de l’Arrageois, une Terre de jeux.- PVC / Votre Info pour ASL