Le haut niveau retrouve Vaires-sur-Marne

Le site de Vaires-sur-Marne doit accueillir la première compétition importante de l’année.- Photo © Votre Info pour ASL

Après les mois de préparation hivernale, de retour de stages au Grau-du Roi, à Vaires-sur-Marne ou tout simplement sur la Scarpe selon les cas, l’élite de l’ASL Canoë-Kayak Grand-Arras va renouer avec la compétition du 6 au 8 mars à Vaires-sur-Marne, à l’occasion de la première manche de l’Open de France.

Les contraintes sanitaires de ces derniers mois ont bien sur très fortement perturbé la préparation des athlètes qui, avec le staff, se sont adaptés à la situation, innovant notamment sur les séances qui ne pouvaient durer en raison du couvre-feu à 18 h. Le traditionnel stage de février qui voit une soixantaine de membres du groupe de compétition se retrouver au Portugal a été annulé. Il n’a même pas pu être organisé en France en raison de l’interdiction faite aux mineurs d’effectuer des stages avec hébergement, y compris les sportifs en liste ministérielle.
Le groupe compétition et celui des espoirs-minimes sont néanmoins restés motivés et se sont entraînés régulièrement pour être au rendez-vous de l’année 2021… sachant que la Fédération a annulé ou reporté toutes les compétitions nationales jusqu’au 15 avril prochain notamment les Championnats de France de fond. Prévus du 3 au 5 avril à Temple-sur-Lot, ils devaient constituer (c’est la tradition) la première épreuve comptant pour le classement annuel des clubs.

Premier rendez-vous important
L’Open de France est donc le premier rendez-vous important de l’année sachant que seuls les athlètes identifiés “haut niveau” et faisant partie d’un cursus de sélection bien précis, ont eu l’autorisation de s’inscrire. Cette première manche servira de repère en vue des suivantes, en avril pour la deuxième et début mai pour les finales. Ces dernières seront importantes car elles seront sélectives pour les collectifs France en vue des épreuves internationales notamment celle de repêchage continental olympique en mai à Szeged (Hongrie).
On retrouvera à Vaires-sur-Marne, l’effectif habituel, à l’exception de Julie Cailleretz qui fait l’impasse et de Gabin Keirel, kayakiste cadet invité à participer dans le cadre du développement du paracanoë qui fonctionne très bien à l’ASL Grand Arras. Espoir de l’ASL dans cette discipline, il passera à cette occasion les tests qui détermineront la classe de handicap dans laquelle il courra pour cette saison 2021.
À noter que le « jeune retraité » qu’est Thomas Simart, rejoindra à cette occasion Virginie Bayle, Razvan Oltean et Anthony Soyez au sein de l’équipe d’encadrement et de la cellule de haut-niveau adossée au club dite “site déconcentré de Saint-Laurent”.

Le Programme sous réserve de maintien
Samedi 6 mars, matin, séries et finales monoplaces du 200 m homme et dame ; séries du paracanoë 200 m. L’après-midi, séries et finales monoplaces du 400 m homme et dame. Finales du paracanoë 200 m.
Dimanche 7 mars, matin, séries et finales monoplaces du 1000 m homme. Séries et finales monoplaces du 500 m dame.
Lundi 8 mars, finales équipages (K2 et C2, K4 et C4), homme et dame.

Les Immercuriens en course
Kayak homme : Pierrick Bayle, Romain Alavoine, Maxime Le Bon, Joseph Théry, Loris Poteau
Kayak dame : Marie Clavijo, Solène Billau
Canoë homme : Adrien Bart, Loic Léonard, Frantz Vasseur, Lucas Laroche, Tom Hecq, Roman Meunier, Victor Flament, Tom Derrey, Willy Wloody
Canoë dame : Anaïs Cattelet, Ombeline Dhé, Anna Ficheux, Flore Boulet
Kayak paracanoë : Gabin Keirel