Progressivement, tout le monde reprend la pagaie

Dix athlètes maximum sur l’eau en même temps. Photo © PVC / Votre Info

Jamais depuis sa création le club n’avait été à l’arrêt complet aussi longtemps. L’épisode de confinement lié au Cofid-19 est en ce sens historique pour l’ASL qui reprend néanmoins ses activités progressivement sachant que le lien n’a jamais été rompu avec les athlètes qui se sont vu proposer des séances de PPG (préparation physique générale).

Depuis le 11 mai, chaque nouvelle étape de déconfinement est l’occasion de remettre un groupe sur l’eau. Les premiers autorisés à reprendre la pagaie ont été les athlètes de haut niveau… Depuis le 2 juin, les minimes, cadets et juniors ont eux aussi repris l’entraînement avec un protocole strict, par groupes de 10 maximum sur l’eau, les consignes étant données depuis la berge. Et normalement le 24 juin, c’est l’école de pagaie qui reprend ses droits. Dès lors, l’activité devrait être non stop durant tout l’été. Cela aussi, ce n’est jamais arrivé, explique Olivier Bayle, heureux de pouvoir enfin à nouveau accueillir tout son monde. Il y aura même des séances de découverte.
Le président du club se montre optimiste quant à l’avenir et compte bien maintenir les principales organisations prévues au calendrier : la Scarpadonf dans une version plus soft que d’habitude, le raid et enfin la régate qui se déroulera toutefois sans les Canadiens.
Côté compétition, les échéances sont elles aussi connues : la finale de l’Open de France à Vaires-sur-Marne, les championnats de France vitesse à Mantes-la-Jolie et les championnats de fond à Redon, les Olympic Hopes, un championnat du monde pour les épreuves non olympiques, une manche de coupe du monde pour les autres… C’était connu. S’y ajoutent maintenant un championnat d’Europe U23, début septembre à Moscou, et un championnat d’Europe senior mi-octobre en Roumanie. Voilà bien de quoi motiver les troupes.

Surprise à la reprise pour les minimes qui ont perçu un nouveau gilet.- Photo © PVC / Votre Info