Olivier Bayle : privilégier la santé tout en pensant à l’après Coronavirus

Depuis le 13 mars dernier les locaux du club de canoë-kayak sont clos, respectant ainsi les consignes préfectorales. « La santé prime avant tout », dit Olivier Bayle, président du club de l’ASL Grand Arras. Dans ce contexte, le report des Jeux olympiques de 2020 à 2021, « décision que nous approuvons », n’est qu’un épiphénomène.

En cette période où la santé et la lutte contre la pandémie comptent plus que toute autre chose, « nous avons quotidiennement une pensée pour toutes celles et ceux, personnels soignants au sens large qui, en première ligne et qu’il faut remercier, affrontent cet ennemi invisible qu’est le Covid-19. Idem pour « celles et ceux qui s’activent pour que la chaine alimentaire et économique fonctionne encore ! ».
Dans un message qu’il adresse aujourd’hui aux partenaires et aux membres du club, le président Bayle a également une pensée pour celles et ceux qui, dans les collectivités, dans les entreprises, dans le monde scolaire, dans la presse, etc. sont confrontés à un quotidien auquel nous n’étions pas préparés : « j’espère, écrit-il, que vous même, vos proches, vos collaborateurs vont bien et que nous verrons ensemble le bout du tunnel ».
Parce qu’il y aura forcément un après Covid-19, moment auquel « nous aspirons tous, avec l’envie de nous retrouver, dans le cadre d’une manifestation ludique et sportive, populaire et lors d’un moment convivial en bord de Scarpe».
Mais l’on en n’est pas encore là. À ce jour, toutes les compétitions et stages sont annulés jusque fin juin et le programme sportif de l’été semble compromis : « une saison blanche n’est plus à exclure ».

Il y aura l’avant et l’après Coronavirus
En cette période difficile de confinement, les responsables du club essaient de garder le contact associatif avec les adhérents, via les réseaux sociaux, « en espérant très fort que personne dans les familles, ne soit touché par ce virus ». L’application WhatsApp permet par ailleurs de proposer aux athlètes des séances d’entretien physique et cardiaque, à faire chez soi.
Dans tous les cas dès que l’autorisation des autorités sera donnée, ce sera un bonheur d’accueillir tous les adhérents et de réorganiser des manifestations : Régate Jeunes, Fête de l’eau, Scarpadonf, Régate internationale, Raid du Val de Scarpe, etc. Tout ce qui fera l’actualité de « l’Après qui ne sera probablement plus comme l’Avant ». Olivier Bayle explique que cette période de confinement est propice à réfléchir sur ce que sera le rôle du monde associatif en général et celui de l’ASL en particulier, qui, « après le drame que nous connaissons», voudra contribuer à redonner de la vie au territoire en reprenant ses activités, sans éluder la question du modèle économique qui va se poser. « Nous y réfléchissons et nous serons quoiqu’il arrive aux côtés de nos sportives et sportifs engagés dans le projet fédérateur partagé, de la préparation et de la sélection de jeunes du territoire, aux Jeux olympiques de 2021 et 2024. Ce sera le signe que la vie a repris (presque) normalement !» conclut Olivier Bayle, en invitant tout le monde à prendre soin de soi et de ses proches.- SR Votre Info