Les championnats de France vitesse restent maintenus… Pour l’instant

Clara Fauquet.- Photo archive © PVC / Votre Info

En raison du confinement général lié à l’épidémie de Covid-19, la commission nationale de canoë-kayak et de paracanoë a décidé d’annuler les sélectives nationales prévues en mai et juin. Pour l’heure, les championnats de France de vitesse et paracanoë et les championnats de France minimes des régions restent programmés du 8 au 12 juillet, à Gravelines.
Afin de limiter les déplacements et de laisser le temps aux athlètes et aux clubs de reprendre contact avec la compétition, la commission nationale propose aux régions de mettre en place un championnat régional dans la seconde quinzaine de juin, sous réserve de la fin du confinement. Mais quel que soit, es clubs pourront inscrire tous leurs compétiteurs aux championnats de France en mono, bi et quatre places. Pour les catégories avec plus de 27 bateaux inscrits, un classement scratch (au meilleurs temps) sera établi par catégories pour désigner les 27 athlètes qui accèderont aux demi-finales (accès aux finales A, B, C avec passage à la place). Pour les catégories à moins de 27 bateaux, les séries donneront accès aux finales avec passage à la place.
À l’international, tout est annulé jusqu’au mois de juin, tandis que l’annonce du report des Jeux olympiques a soulagé tout le monde. Les athlètes immercuriens font comme tout le monde : ils s’adaptent. Ils ont pris du matériel de musculation chez eux pour continuer à s’entretenir. Pour tous, « il faut passer le cap ».
Pour Saint-Laurent-Blangy même, l’on rappellera que les stages des vacances d’avril sont annulés. De même pour la Régate Jeunes du dimanche 26 avril.