Adrien Bart est rentré et s’est confiné à Paris

Photo © PVC/ Votre Info

Adrien Bart est rentré hier à Paris et s’est immédiatement isolé dans son appartement. En stage en Floride, avec l’équipe du Canada, il y avait été rejoint la semaine dernière par Anthony Soyez, son entraîneur immercurien, et devait continuer à se préparer pour les prochaines échéances sportives, en premier lieu les épreuves de coupe du monde.

Depuis une semaine, l’épidémie de coronavirus qui sévit en France semait le doute même si localement les Américains ne nourrissaient visiblement pas encore de véritable inquiétude. “La salle de musculation que nous fréquentions était encore pleine et dimanche tout le monde était à la plage. Ils ont un mois de retard sur nous ».
Adrien Bart, lui, commençait à stresser depuis plusieurs jours. « La qualité de mes entraînements, n’était plus la même », confesse-t-il. Et puis samedi soir, l’équipe du Canada a annoncé qu’elle rentrait chez elle. Dès lors, cela n’avait plus beaucoup de sens de rester, pour s’entrainer seul et dans des conditions (mentales) qui n’étaient plus optimales. Dimanche, avec Anthony, il a donc cherché à échanger son billet de retour… Mais impossible, tout était surbooké. Il a fallu acheter un nouveau billet. Après une escale à Atlanta, Adrien et Anthony sont donc rentrés à Paris, hier mardi,  pas par le même vol mais à seulement deux heures d’intervalle.
L’un et l’autre vont bien… Avec seulement la fatigue du Jet flag. Plutôt que de remonter dans l’Arrageois, dans la famille, Adrien a préféré rester dans la capitale où vit sa copine et avec qui il s’est confiné. « On ne sait jamais, j’ai quand même beaucoup circulé… ».
Sur le plan sportif se pose la question de l’avenir proche. Il est difficilement envisageable de s’entraîner en dépit d’un peu de matériel de musculation qu’il a chez lui. Et s’entrainer pour quelle échéance ? « On ne sait pas ce qu’il faut préparer ». La manche de coupe de monde à Racice est annulée ; celle de Duisbourg est reportée. « Aujourd’hui nous ne savons absolument pas quand nous pourrons être au départ d’une course ». Pour l’instant les Jeux olympiques restent d’actualité. Adrien Bart, médaillé de bronze aux derniers championnats du monde, a quasiment son billet en poche mais cela n’empêche pas de se poser des  questions. « Depuis cette après-midi, l’on sait, que les rattrapages continentaux pour l’Europe, l’Asie et ‘’Pan Am’’ sont annulés ». Comment l’ICF fera pour redistribuer les quotas restants ? C’est la grande question. « Tout ce qu’on a à faire, c’est attendre » dit Adrien.- Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info