Championne du monde, Clémence Leblanc dit que cela a été dur

Clémence Leblanc au portage avec derrière elle la hongroise Molnar.- Photo © FFCK

Le titre mondial qu’a remporté Clémence Leblanc la nuit dernière en Chine est historique car c’est la première fois qu’il est attribué chez les juniors dames. Après cet exploit, Clémence nous livre son ressenti.
Ayant peur de ne pas réussir à faire ce qu’elle voulait, c’est avec une certaine pression qu’elle s’est présentée au départ: « le bassin était bien mouvementé avec les courses de biplace en même temps, ce qui m’a obligée à un départ un peu désaxé ». La Hongroise lui est passée devant mais, dit-elle : « elle prenait de très mauvaises trajectoires et j’ai réussi à la rattraper. Au premier portage, je passe devant et y reste jusqu’à la fin. Mais elle me suivait de très près. Je l’entendais juste derrière moi, c’était très stressant ». Au dernier virage, il fallait sprinter jusqu’à la ligne d’arrivée pour creuser l’écart… « Une fois la ligne passée, c’est juste magique ! » Cela été dur concède Clémence Leblanc… pendant la course mais aussi lors des entraînements mais quelle satisfaction ! « C’est fini et j’ai réussi ! »