Consécration mondiale pour Clémence Leblanc

Photo © FFCK

Cette nuit, en Chine, Clémence Leblanc est devenue championne du monde junior de marathon. Après les championnats d’Europe à Decize qui avaient vu Clémence Leblanc monter sur la 1re marche du podium, l’Immercurienne faisait partie des favorites pour la compétition mondiale disputée à Shaoxing, avec deux Hongroises et deux Chinoises qui sortaient du lot.

Clémence Leblanc s’était bien préparée pour ce rendez-vous qu’elle savait être autant physique que technique. Après un départ qui lui a permis de sortir du lot sans incident, elle se retrouvait dans le peloton de tête avec les Hongroises et Chinoises. Pendant 4 kilomètres, elle s’est comportée en véritable patronne, en gérant ce peloton. À mi-course, les deux chinoises et une des deux Hongroises lâchaient prise, Clémence restant en tête à tête avec la seconde Hongroise, Csenge Molnar.
Juste avant le dernier portage, elle plaçait une accélération et rembarquait en tête, avec son adversaire 8 mètres derrière elle. Ce fut le tournant de la course. Gérant merveilleusement bien son effort et sa trajectoire, elle donnait tout dans le dernier kilomètre avec le seul but de rester en tête. Ce qu’elle a fait, coupant la ligne d’arrivée avec 4 s 6 d’avance sur la Hongroise et 14  sur la Chinoise. Un exploit, deux mois et demi après le titre européen de Decize, que son club et ses parents, son frère Etienne et son entraîneur Tony Lalet, savourent ce matin. En direct ou sur place, ils ont vécu un moment extraordinaire qu’ils ne manqueront pas de fêter mais pour l’heure, place une nouvelle fois à la récupération car Clémence n’en a pas fini avec ces championnats du monde. 6e de la short race, 1re de la course junior, elle a encore à courir l’épreuve senior du C1 avec l’idée d’accompagner Marine Sansinena le plus loin et le haut possible.
À Saint-Laurent-Blangy, l’on sait que cette réussite ne doit rien au hasard. Cette médaille d’or et cette Marseillaise récompensent son implication et celle de son principal partenaire, la Direction régionale d’EDF qui accompagne le club depuis trente ans. Elles permettent aussi de porter bien haut les couleurs de Saint-Laurent-Blangy, du Pas-de-Calais et des Hauts-de-France. Au moment où elle s’apprête à apprendre le métier d’ébéniste, Clémence a montré qu’elle possède déjà bien l’art du ciselage, sachant qu’il ne faut rien laisser au hasard.