Pour le Team ASL – Eaux du Grand Arras : Un flot de très bons résultats

Les Eaux du Grand Arras accompagnent les internationaux du club et s’impliquent dans la Scarpadonf.- Photo © PVC / Votre Info

Les Eaux du Grand Arras représentées par Didier Benard, directeur régional de Veolia et Pierre Forgereau, directeur territorial Artois, étaient sur la base de Saint-Laurent-Blangy ce mercredi 18 septembre pour faire le point sur les résultats enregistrés par le Team qu’il parraine, celui des internationaux…

Ce n’est pas sans une certaine fierté qu’Olivier Bayle, président du club, pouvait énumérer les performances et les résultats enregistrés par les athlètes de l’ASL qui ont atteint les objectifs, autant sur le plan quantitatif que qualitatif. Le simple fait de pouvoir dire que six des treize athlètes de l’équipe de France présente aux championnats du monde à Szeged, sont de Saint-Laurent-Blangy, avait déjà une saveur bien agréable. Avec en prime, la 3e place d’Adrien Bart, médaillé de bronze sur le C1 1000 m et quasi assuré de participer aux prochains Jeux olympiques de Tokyo, l’an prochain. Véritable chef de file de l’ASL, Adrien Bart avait déjà marqué son territoire lors des épreuves de coupe du monde, notamment en Allemagne où il a remporté deux médailles : une de bronze sur le C2 1000 m avec Loïc Léonard et une d’or sur le C1 1000 m.

Il reste des quotas à prendre
Présents tout au long de la saison, aux championnats du monde, en coupe du monde, aux Jeux européens, mais aussi aux championnats d’Europe et du monde juniors et U23, Adrien Bart et Loïc Léonard, Frantz Vasseur, Thomas Simart, Anaïs Cattelet, Julie Cailleretz, Jean Sikora, Maxime Lebon, Pierrick Bayle et Flore Caupain – qui a confirmé toutes ses possibilités en remportant deux médailles aux championnats d’Europe juniors – ont multiplié les bonnes performances et sont régulièrement entrés en finales… Ils affichent déjà leurs ambitions pour l’année prochaine (et celles qui suivront).
Les filles sont encore dans le coup pour décrocher un quota olympique lors des rattrapages continentaux en mai, tout comme Loïc Léonard et Thomas Simart qui seront associés pour aller chercher le billet du C2 pour Tokyo, qu’Adrien et Loïc ont laissé échapper pour 46 centièmes de seconde à Szeged. Ils affichent en tout cas leurs intentions : opération commando en cours de préparation. Sans oublier Pierrick Bayle, finaliste mondial en K2, qui peut encore espérer monter dans un K4 qui prendrait, lui aussi, la route du Pays du Soleil levant.

Didier Benard a dit toute sa satisfaction de voir le Team ASL – Eaux du Grand Arras, performer à ce point, véhiculant des valeurs d’engagement et de cohésion qui font aussi la richesse des entreprises. Au passage, Olivier Bayle remerciait ces partenaires économiques qui permettent aux sportifs de haut niveau de pouvoir bénéficier d’un temps de travail aménagé pour mener de front carrière professionnelle et carrière sportive. C’est le cas de Loïc Léonard et Pierrick Bayle, embauchés cette année chez Leroy Seefood France  et  ECA Expertise… Et de Romain Beugnet, sportif on ne peut plus épanoui depuis qu’il a rejoint Les Eaux du Grand Arras.

Cinq équipes de Veolia sur la Scarpadonf
La réception qui accompagnait ce bilan sportif était aussi l’occasion pour Veolia de matérialiser son partenariat avec l’ASL Saint-Laurent-Blangy, en confirmant l’engagement de cinq équipes dans la Scarpadonf, le raid réservé aux entreprises qui aura lieu, vendredi 27 septembre. Jean-Yves Billau, directeur technique de cette épreuve dont ce sera la 5e édition, a annoncé la participation d’environ 70 équipes, représentant des entreprises et des collectivités, de tous corps de métiers. Plus que jamais cette année, elles viendront animer tout le Val de Scarpe, avec un départ à Arras et une arrivée à Saint-Laurent-Blangy… et des obstacles qui n’ont toutefois pas été dévoilés, histoire de ménager le suspens auprès des équipes de Veolia qui seront de la partie et qui étaient présentes à la présentation de l’épreuve…
Si Didier Benard se disait « heureux de pouvoir aider le club », Bruno Pieckowiak, président du Comité départemental olympique et sportif du Pas-de-Calais, invitait les athlètes à « ne jamais oublier de faire le lien entre leurs résultats et le club », tandis que Michel Létienne, inspecteur à la DDJSCS (direction départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), soulignait que tous les événements organisés par le club, contribuent à la cohésion et à « une autonomie qu’il faut apprécier ». Philippe VINCENT-CHAISSAC / Votre Info