Le rideau est tombé à Duisbourg sur un bilan exceptionnel

La grosse satisfaction du week-end est la médaille d’or d’Adrien Bart.- Photo © VB / ASL

Après une étape polonaise réussie la semaine passée (deux médailles pour Maxime Beaumont et trois finales pour les athlètes régionaux), huit athlètes des Hauts-de-France participaient à la seconde manche de la coupe du monde à Duisbourg, ultime course avant la sélection pour les Jeux européens de juin à Minsk et les championnats du monde à Szeged, fin août.

Ce week-end, autour du Boulonnais Maxime Beaumont, l’on retrouvait sept sociétaires du club de l’ASL Saint-Laurent-Blangy : Anaïs Cattelet, Julie Cailleretz et Flore Caupain ; en canoë dame ; Pierrick Bayle, en kayak homme ; Adrien Bart, Thomas Simart et Loïc Léonard, en canoë homme. Avec trois podiums (C1, C2, K1) et trois finales A (C1, K2, K4, sans parler des épreuves mixtes) leur bilan est tout simplement extraordinaire et il y a tout lieu d’être optimiste pour les mondiaux de Szeged, fin août.

Pierrick Bayle dans le top 8
Vice-champion olympique à Rio, le Boulonnais Maxime Beaumont est en forme. À Poznan la semaine dernière et à Duisbourg cette semaine, il a brillé sur sa distance de prédilection du kayak monoplace 200 m. Après un départ moyen pour lui, il a su revenir dans la course et aller chercher une deuxième place en 35 s 111, derrière l’incontournable Anglais Liam Heath, champion olympique en titre et devant le Lituanien Arturas Seja en 35 s 251. Sur le K4 500 m, Maxime Beaumont associé à F. Le Moel, G. Burger et F. Mouget a obtenu la 4e place. De son côté, l’Immercurien Pierrick Bayle a bien géré cette seconde manche de coupe du monde. 15e en K2 500 m avec Aurélien Le Gall, il s’est encore hissé en finale du K4 (où il y avait deux bateaux français) avec G. Le Floch, K. Koch et A. Le Gall, non sans avoir réussi à éliminer les Canadiens et les Australiens qui sont pourtant parmi les leaders de la discipline.

Adrien Bart et Loic Léonard médaillés, Thomas Simart finaliste
En canoë monoplace homme 1000 m, on a vu sur le Regattabahn de Duisbourg, deux Immercuriens avides de revanche. Après une première manche à Poznan un peu mitigée, ils avaient à cœur de remettre les choses en place en dépit d’un contexte encore plus relevé. L’un et l’autre se sont d’abord qualifiés pour la finale où il y avait aussi deux Allemands.
Engagés aux couloirs 1 (Thomas) et 9 (Adrien), ils ont l’un et l’autre tenu leur rang. Thomas a pris la 8e place après une belle première partie de course. De son côté, Adrien a tenu bon et s’est envolé vers la victoire malgré la présence des médaillés olympiques de Rio (tchèque, allemand, brésilien). De bon augure pour la suite de la saison.
En C2 1000 m, associé à Loïc Léonard qui avait rejoint l’équipe de France dans semaine, Adrien a encore atteint la finale A. L’équipage a alors construit une belle course : 6e aux 250 m, 5e aux 500 m puis 4e aux 750 m, il a trouvé les ressources pour aller chercher cette médaille de bronze tant espérée ! Quand  à Thomas Simart, engagé aussi sur le C1 500 m, il a obtenu une très belle 5e place.

Manche d’essai pour les filles
En canoë dame, cette seconde manche de coupe du monde était l’occasion pour le collectif des cinq filles concernées, de poursuivre les essais engagés à Poznan, la semaine dernière. Flore Caupain, championne du monde junior 2018, a couru en C1. Qualifiée pour la finale B du 500 m où elle était la seule junior, elle obtient la 16e place générale ce qui est encourageant.
Les deux autres membres de l’ASL Saint-Laurent, Anaïs Cattelet et Julie Cailleretz, ont atteint les demi-finales  du C2 500 m où elles ont pris la 9e place, soit le 17e rang au classement général.

Rendez-vous à Minsk
Pour l’anecdote, l’on notera que Maxime Beaumont et Adrien Bart disputaient aussi les courses mixtes sur 500 m. Associé à Sarah Guyot, Maxime s’est classé 4e… Tout comme Adrien Bart avec Eugénie Dorange.
Le prochain rendez-vous important pour les athlètes retenus au terme de cette coupe du monde sera les Jeux européens à Minsk, mi-juin. Et d’ici là l’on connaîtra, la liste des sélectionnés pour les championnats du monde de Szeged qui permettront d’attribuer les premiers quotas olympiques pour les Jeux de Tokyo.