Belle journée pour Bayle, Simart et Bart

Belle satisfaction pour Pierrick et Aurélien Le Gall.- Photo © VB / ASL

Sacrée journée pour Pierrick Bayle qui disputait aujourd’hui la finale du K2 500 m associé à Aurélien Le Gall, avec qui il fait équipe depuis seulement huit jours.

Aux 250 m, les deux compères étaient au coude à coude, en tête de course, avec l’autre équipage français Burger – Le Floch. La suite a été un peu plus compliquée, mais Le Gall et Bayle ont tout donné pour terminer à la 5e place de cette course finalement remportée par Burger et Le Floch. Une belle satisfaction pour le camp tricolore.
Un peu plus tard dans la journée, l’on retrouvait Pierrick Bayle avec Aurélien Le Gall, Étienne Hubert et Killian Koch en demi-finale du K4 500 m. Au couloir 2, les Français ont crânement joué leur chance. Ils savaient qu’au milieu du bassin, Portugais, Lituaniens, Australiens, Polonais et Chinois avaient réalisé les meilleurs chronos et fait meilleure impression en série. Ils avaient donc décidé de tout tenter avec un départ ultra rapide. Aux 250 m, ils étaient dans le quatuor de tête et donnaient tout en fin de course pour obtenir une 4e place finale derrière Portugais, Serbes et Lituaniens, vainqueurs en 1 min 22 s 035 alors que les Français étaient en 1 min 22 s 299… Pas de regret à avoir. Demain, la finale B sera à nouveau l’occasion de s’étalonner en course .

Bart et Simart en finale du C2 1000 m
En canoë homme, après une belle finale B du C1 1000 m remportée par Adrien Bart qui prend donc la 10e place au général, et qui a vu Thomas Simart finir 7e (16e au général), l’on retrouvait les deux Immercuriens sur le C2 1000 m. Sixièmes lors des derniers mondiaux, l’un et l’autre souhaitaient s’évaluer sur un bassin avec des vagues et du vent, le canoë de course en ligne étant une embarcation (très) instable. Une difficulté qui vaut pour tous, mais à laquelle s’ajoute le fait que les deux Immercuriens pagaient à droite (la norme veut que l’un pagaie à droite et l’autre à gauche). Ils ont géré leur course de belle façon. Les neuf concurrents pouvaient tous ambitionner l’accès à la finale. Longtemps entre la 4e et la 6e place, les Immercuriens ont su se mobiliser pour, sur les 300 derniers mètres, rehausser le tempo tout en prenant le soin de garder le bateau dans l’axe du bassin. Ils terminent à une belle 3e place en 3 min 36 s 247, derrière la Chine (3 min 35 s 939) et la Pologne (3 min 36 s 063). Ce qui leur permet d’accéder à la finale A.

Finale B pour les filles
Toujours en canoë, chez les filles, la demi-finale du C2 dame a vu le bateau de Julie Cailleretz et Eugénie Dorange, passer 3e à mi-course, mais finalement finir 4e, les Polonaises venant prendre la dernière place qualificative pour la finale A, derrière les Allemandes et les Chiliennes. Dans la même course, Laura Ruiz et Flore Caupain finissent 5es.
Également en course aujourd’hui, Anaïs Cattelet a fini 4e en finale B du C1 200 m soit la 13e place au général, après avoir été classée 10e sur le 500 m.
Outre les résultats des Immercuriens, l’on retiendra que la Québecquoise Laurence Vincent-Lapointe, du club des Trois-Rivières, a remporté le C1 200 m et que le Boulonnais Maxime Beaumont est monté sur la 2e marche du podium du K1 200 m.
Demain, outre le K4 500 m, il y aura la finale A du C2 1000 m homme et la finale B du C2 500 m dame.