Les membres de la section Dragon Boat déjà sur le pont

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une section Dragon Boat Ladies s’est ouverte officiellement ce jeudi matin. Mise en place dans le cadre projet avec l’association Nénuphar, elle va permettre d’accueillir une quinzaine de femmes, issues de l’Arrageois, ayant ou ayant eu un cancer du sein.

L’association Nénuphar située à Arras accueille et accompagne des personnes souffrant d’un cancer, soignées à l’hôpital d’Arras ou à la clinique des Bonnettes. En plus d’un accompagnement psychologique, de bénéficier des soins d’une esthéticienne ou des conseils d’une diététicienne, elles ont de multiples activités : Yoga, pilates, danse, etc. Le dragon boat vient s’ajouter à la liste. Angélique Ficheux est à la manœuvre pour le pilotage de cette opération. C’est d’ailleurs elle qui l’a proposée à Christine Decherf, présidente de l’association Nénuphar, qui a tout de suite accroché. Le Dragon Boat étant particulièrement adapté pour améliorer le drainage lymphatique, elle n’a eu aucun mal à obtenir l’adhésion d’une quinzaine de femmes qui, ce matin, étaient au club pour faire connaissance avec lui et plus particulièrement, Tony Lalet qui aura en charge l’animation du groupe.
Angélique Ficheux a rappelé à toutes ce qu’est l’ASL, club de canoë-kayak en ligne, le meilleur de France, qui forme de nombreux champions mais entend bien aussi jouer pleinement son rôle d’animateur social. Ayant rappelé à toutes qu’il faut avoir un certificat médical de non contre indication à la pratique du canoë-kayak et une attestation d’aisance aquatique, Angélique Ficheux et Tony Lalet ont répondu à toutes les questions qui étaient posées avant d’emmener le groupe sur l’embarcadère, de manière à bien expliquer comment cela se passera. S’en est suivi une séance d’essayage des gilets. Chacune aura le sien ainsi que sa pagaie. Ne reste maintenant plus qu’attendre l’arrivée du bateau, un 12 places, sachant que le club en possède déjà un de 20 places. Le coût de l’opération (environ 10 000 €) pour acheter tout le matériel, est entièrement financé par l’association Nénuphar qui, il faut le préciser, ne reçoit pas de subvention mais peut compter sur l’appui d’un certain nombre de partenaires, notamment des clubs services.

Tous les jeudis à partir du 25 avril
Concrètement, le groupe se retrouvera tous les jeudis de 10h à 12h, à partir du 25 avril. Le démarrage de l’activité se fait volontairement à cette période au profit du retour des beaux jours pour que ce soit le plus agréable possible. La montée en puissance sera très progressive, a souligné Tony Lalet. L’important sera  de constituer un collectif, de bien se construire pour avoir une équipe qui pourra, lorsque le temps sera venu, sortir de la base pour aller naviguer ailleurs que sur la Scarpe, histoire de s’affranchir du canal qui est extrêmement sécurisant. Mais déjà l’on fixe quelques rendez-vous : le 22 juin dans le cadre de la fête des sports nature avec la participation d’autres Dragon Boats de la région (Boulogne-sur-Mer, Cambrai, Valenciennes…) et une prestation au moment d’Octobre rose. Ensuite, le groupe sera autorisé à rêver avec des sorties sur la Seine ou sur le lac d’Annecy, voire à Venise pour participer à la célèbre Vogalonga. Chaque séance sera évidemment encadrée par Tony Lalet et accompagnée par Nadine et Jean-Michel, deux bénévoles de l’association Nénuphar qui seront sur le Dragon Boat (sachant qu’il faut 10 pagayeuses plus deux personnes pour barrer et donner le rythme) ou dans un bateau accompagnateur.